Pathologies les plus fréquemment rencontrées en podologie

Le Centre d’Orthopédie du Sport de Lyon Confluence prend en charge toutes ces pathologies.

Les pathologies podologiques de l’avant-pied

Métatarsalgies
Inflammation des articulations de l’avant pied. La pathologie statique de l’avant-pied est liée directement à la morphologie et à la faculté d’adaptation au sol du clavier métatarsien. Elles peuvent toucher une, plusieurs, voire même toutes les têtes métatarsiennes.

  • Les causes les plus fréquentes : Surcharge pondérale / Talons hauts, chaussures étroites / Atrophie du capiton plantaire / Temps de déroulé du pas augmenté au niveau de l’avant-pied
  • Les symptômes : Sensation de brûlure, d’échauffement sous l’avant-pied.
  • Traitement du podologue : Le traitement podologique permet d’harmoniser la hiérarchie des pressions au niveau de l’avant-pied.

Syndrome de Morton
Manifestations engendrées par la compression du nerf de l’avant pied digital plantaire commun, due à une bursite ou un névrome. Douleur névralgique à type de décharge électrique au niveau de l’avant-pied.

  • Les causes les plus fréquentes : Elles peuvent être nombreuses.
  • Les symptômes : Douleur à type de décharge électrique, de brûlure, qui peut même faire mal sur le dos du pied. Douleur localisée à l’avant-pied, entre deux métatarsiens. Douleur soulagée lorsque le patient se déchausse.
  • Traitement du podologue : Traitement de 1ère intention : conception d’orthèses plantaires (semelles orthopédiques) visant à décomprimer les espaces inter-métatarsiens. Traitement de 2ème intention : l’infiltration de corticoïdes qui peut soulager. Il faut savoir que le geste est douloureux. En dernier recours, seulement dans le cas d’un névrome, le patient devra subir une opération chirurgicale.

Hallux valgus
Déviation du premier rayon entraînant une déformation de l’avant-pied. C’est ce que l’on appelle familièrement « l’oignon ».

  • Les causes les plus fréquentes : Même si cela peut venir d’un port de chaussures inadaptées, cette pathologie est souvent héréditaire et tend toujours vers l’aggravation.
  • Les symptômes : Déviation de l’hallux (gros orteil) vers l’extérieur. Déformation qui, en plus d’être disgracieuse, est douloureuse. A long terme, cette déformation désorganise tout l’avant-pied et cela cause des difficultés pour se chausser, et de nombreuses douleurs : conflit avec les chaussures, retentissement sur les orteils voisins (griffes), métatarsalgies importantes.
  • Traitement du podologue : Le traitement podologique doit être adapté à chaque patient en fonction de l’évolution de la déformation et du chaussage. Lorsque la déformation gêne dans la chaussure, une orthoplastie protectrice est indiquée. Lorsqu’il y a des hyperappuis, les semelles orthopédiques sont indiquées afin de répartir au mieux les pressions. Lorsque les douleurs deviennent permanentes et que les semelles ne sont plus efficaces, la chirurgie est indiquée.Pour les hallux valgus juvéniles, le podologue met en place des contentions nocturnes (orthèses de nuit) qui permettent de diminuer les poussées inflammatoires et les rétractions osteo-tendineuses.

Hallux rigidus
Arthrose primitive, sans déviation axiale du 1er rayon, contrairement à l’hallux valgus. C’est une pathologie que l’on retrouve plus souvent chez les hommes.

  • Les symptômes : Au début, le patient ressent une douleur au niveau de la 1ère articulation métatarso-phalangienne lors de la phase terminale du déroulé du pas. Ensuite, une formation osseuse apparait et entre en conflit avec la chaussure. Pour éviter les douleurs, le patient ne marche plus correctement et il termine son pas sur l’extérieur. Finalement, l’arthrose bloque totalement l’articulation et la fin du pas ne se fait plus au niveau de la 1ère articulation métatarso-phalangienne, mais au niveau de l’inter-phalangienne de l’hallux.
  • Traitement du podologue : Le but du traitement est de limiter le jeu articulaire douloureux de la première articulation métatarso-phalangienne et les contraintes en flexion dorsale, et de faciliter le déroulé du pas.

Syndrome du deuxième rayon
Le syndrome du deuxième rayon fait partie de l’évolution de la déformation en hallux valgus. Cette déformation est caractérisée par une désorganisation de l’avant-pied. En effet, l’hallux ne fonctionne plus normalement, et c’est le 2ème orteil qui prend le relais et qui absorbe les chocs. Au bout d’un moment, le gros orteil entre en conflit avec le deuxième. Cela provoque ce que l’on appelle un « suppraductus », c’est à dire que le deuxième orteil passe au dessus du 1er.

  • Les causes les plus fréquentes : Déformation en hallux valgus / insuffisance du premier rayon : le gros orteil n’appuie pas suffisamment, les charges sont donc reportées sur le deuxième rayon / surcharge mécanique du deuxième rayon par anomalie anatomique (excès de longueur…)
  • Les symptômes : Conflit avec la chaussure puisque les orteils se positionnent en griffe, cors dorsaux, hyperappuis sous la 2ème tête métatarsienne, durillon ou cor sur la face plantaire du pied.
  • Traitement du podologue : Le but du traitement est d’harmoniser les pressions au niveau de l’avant-pied : décharger la zone d’hyperpressions et redonner un appui actif au premier rayon

Sésamoïdopathies
Les sésamoïdes sont deux petits os situés sous la première tête métatarsienne. La pathologie sésamoïdienne peut être primitive (dans 20% des cas) ou secondaire. Sésamoïdopathie primaire: A l’examen, douleur élective à la pression du sésamoïde

  • Les causes les plus fréquentes : maladie de croissance
  • Les symptômes : douleur lors de l’appui sur la 1ere tête métatarsienne
  • Traitement du podologue : Diminuer l’intensité des pressions s’exerçant sur la première tête métatarsienne pendant tout le déroulé du pas

Sésamoïdopathie secondaire: Point douloureux électif à la pression d’un des sésamoïdes, durillon douloureux obligeant le patient d’adopter une démarche antalgique sur le bord latéral du pied.

  • Les causes les plus fréquentes : sportifs (tennis, athlétisme…) / chaussures mal adaptées / hallux valgus majeur…
  • Les symptômes : douleur lors de l’appui sur la 1ere tête métatarsienne
  • Traitement du podologue : Mettre en décharge la zone douloureuse sous la 1ère tête métatarsienne et reporter les charges sur les autres têtes.

Les pathologies podologiques du médio-pied

Aponévrosite plantaire
L’aponévrose est un tissu fibreux qui protège les muscles et qui tend l’arche interne. Elle est triangulaire, tendue du calcanéus aux articulations métatarso phalangiennes. Elle transmet l’énergie de l’arrière-pied à l’avant-pied permettant ainsi la propulsion. Elle participe aussi à la stabilité du pied.Elle est donc sollicitée à chaque pas. L’intensité de la douleur augmente avec le temps. Elle peut s’accompagner de douleurs au talon.

  • Les causes les plus fréquentes : Pied plat / Sportifs / Surcharge pondérale
  • symptômes : Douleur au niveau de la voûte plantaire, qui peut irradier le talon et qui augmente avec la marche.
  • Traitement du podologue : A l’examen clinique, le podologue met en tension l’aponévrose plantaire et palpe son trajet afin de recréer la douleur.Le but du traitement est de soutenir l’arche interne afin de diminuer l’hyper sollicitation de l’aponévrose.

Les pathologies podologiques de l’arrière-pied : Talalgies

Myoaponévrosite d'insertion = épine calcanéenne
Traduction d’une souffrance du système achilléo-plantaire favorisée par une activité sportive, une surcharge pondérale, ou une déviation calcanéenne.

  • Les causes les plus fréquentes : Les pieds creux ou plats / Un tendon d’Achille court.
  • Les symptômes : Douleurs au niveau du ou des talons, diffuses ou localisées. Le patient peut ressentir une douleur intense lors des premiers pas le matin.
  • Traitement du podologue : Détendre le système suro-achilleo-plantaire trop sollicité, et amortir l’impact du talon au sol

Talonnade
Contusion des parties molles talonnières

  • Les causes les plus fréquentes : Déviations calcanéennes / Pieds creux / Pratique sportive intensive.
  • Les symptômes : Le patient décrit une douleur au niveau de la face plantaire durant une activité sportive. Douleur diffuse sous tout l’appui du talon.
  • Traitement du podologue : L’orthèse plantaire (semelles orthopédiques) permettra une meilleure répartition des pressions, la correction du trouble statique pour amortir l’impact du talon au sol et absorber l’onde de choc. L’orthèse plantaire thermoformée est le traitement idéal qui permet de réaliser tous les objectifs sur un seul appareillage.

Fractures de fatigue
Ce sont des micro-fissures.

  • Les causes les plus fréquentes : Pieds creux / Une activité physique soutenue.
  • Les symptômes : Le patient décrit une douleur vive du talon à l’appui qui peut provoquer une boiterie.
  • Traitement du podologue : Répartir les pressions, corriger le trouble statique (varus/valgus), amortir l’impact du talon au sol, absorber l’onde de choc.

Syndrôme de Haglund
Il faut distinguer maladie et déformation. La maladie de Haglund est une bursite rétro-achillénenne. Elle touche les parties molles. La déformation de Haglund est une anomalie osseuse du calcanéum. Elle touche l’os. Les deux peuvent être liées ou indépendantes. Elles proviennent de micro-traumatismes résultant des contraintes excessives du talon sur le contrefort de la chaussure.

  • Les causes les plus fréquentes : Une chaussure rigide ou mal adaptée / Une verticalisation excessive du calcanéus / Un calcanéus haut et saillant
  • Les symptômes : douleurs mécaniques à l’effort, dues aux frottements contre la chaussure (pour les jeunes femmes ayant des chaussures de ville, mais peu pour les sportifs). Douleurs profondes, diffuses, sans anomalie cutanée.
  • Traitement du podologue : L’orthèse plantaire (semelle orthopédique). Le rôle de l’orthèse plantaire est de modifier les rapports avec la chaussure, de réduire la verticalisation du calcanéus et de détendre le tendon calcanéen. Si le traitement n’est pas efficace, il faut avoir recours à la chirurgie.

Tendinopathies calcanéennes
Ce sont des douleurs situées au niveau du corps et de l’insertion du tendon calcanéen.

  • Les causes les plus fréquentes : La pratique régulière du sport
  • Les symptômes : Il existe plusieurs stades pour ces douleurs : stade 1 : douleur après le sport, mais qui cède avec le repos / stade 2 : douleur au début de l’activité sportive, qui cède avec l’échauffement et qui réapparaît à la fatigue / stade 3 : douleurs permanentes / stade 4 : rupture
  • Traitement du podologue : Le but du traitement podologique est de détendre le système suro-achilléo-plantaire (tendon calcanéen + aponévrose plantaire) grâce à une surélévation de l’arrière-pied (talonnette). Cependant, il faut être prudent car la talonnette, en détendant le tendon calcanéen, favorise sa rétraction. C’est pour cela qu’il est nécessaire de faire en parallèle des séances de kinésithérapie avec des étirements.

Les pathologies du dos

Lombalgie
La lombalgie est un terme général pour parler des douleurs dans le bas du dos. Une prise en charge pluridisciplinaire est souvent nécessaire pour les lombalgies et le podologue joue un rôle à part entière. La lombalgie représente 15% des motifs de consultations.

  • Les causes les plus fréquentes : Elles sont nombreuses
  • Les symptômes : douleurs dans le bas du dos
  • Traitement du podologue : un examen clinique complet, avec une analyse posturale.

Syndrome de déficience postural (SDP)
Le corps en dynamique utilise 5 principaux capteurs pour se déplacer et s’équilibrer : les yeux (récepteurs visuels), l’oreille interne (récepteurs vestibulaires), les muscles (récepteurs musculaires), la peau (récepteurs cutanées), musculo-articulaires (récepteurs musculo-articulaires).

  • Les causes les plus fréquentes : douleur de dos récurrente, perte d’équilibre, douleur uni-latérale (tendinite à répétition, déchirure musculaire à répétition…)
  • Les symptômes : pathologies récurrentes unilatérales
  • Traitement du podologue : le podologue va essayer de rééquilibrer les appuis en stimulant la plante des pieds  pour donner une information de stabilité au corps et limiter ainsi les déséquilibres de posture. Le traitement se fera en multidisciplinaire (médecin, ostéopathes, orthoptiste, kiné, dentiste…) pour essayer de réguler au mieux la posture dans sa globalité.

Les pathologies du genou

Gonarthrose
La gonarthrose est source de handicap fonctionnel et de douleurs. Phénomènes mécaniques et biologiques déstabilisant l’équilibre et la dégradation du cartilage et de l’os sous-chondral avec le tissu synovial qui intervient.

  • Les causes les plus fréquentes : Facteurs biomécaniques : Age et hérédité / Facteurs mécaniques locaux : traumatismes, activités sportives unidirectionnelles, obésité, activité professionnelles, vice architectural, port de talons hauts.
  • Les symptômes : Douleur au genou lors de la marche, après une station assise prolongée. Puis une raideur s’installe au niveau du genou.
  • Traitement du podologue : Le but du traitement podologique est de décomprimer l’articulation, afin de limiter les frottements au niveau du compartiment comprimé. Contrairement à ce que l’on peut penser, le sport n’est pas déconseillé en cas d’arthrose, et fait même partie intégrante de la prise en charge. Les sports recommandés : un rodage articulaire (pédaler dans le vide sur un vélo d’appartement 10 minutes par jour), de la natation, de la randonnée, yoga, tai chi, gymnastique douce. Une activité physique régulière permet de renforcer la musculature et de protéger les articulations atteintes afin de préserver une bonne mobilité articulaire

Tendinopathie de la patte d'oie
Inflammation des tendons des muscles formant la patte d’oie. Douleur située face interne de la partie proximale du tibia,juste en dessous de l’articulation du genou.

  • Les causes les plus fréquentes : déviation au niveau du genou (genu valgum : jambe en X)
  • Les symptômes : douleur à la palpation des insertions tendineuses, douleurs qui s’accentuent lors de l’exercice physique.
  • Traitement du podologue : En corrigeant la désaxation de l’arrière-pied, nous aurons une action ascendante sur le genou. Le but du traitement podologique est de limiter l’étirement musculo-ligamentaire. Cependant il est important de réaliser un examen postural pour s’assurer que la correction sur le genou n’engendre pas de déséquilibres à d’autres niveaux

Tendinopathie de la bandelette de Maissiat
Le sportif qui vient consulter est habituellement un jogger ou un cycliste (sports unidirectionnels), qui décrit une douleur du compartiment externe du genou, qui apparaît après quelques minutes d’activité sportive.

  • Les causes les plus fréquentes : genu varum et varus du pied (jambe en O + pied qui part vers l’extérieur) / Rotation interne de jambe (personne qui marche les pieds vers l’intérieur) / Déroulé du pas mixte : personne qui attaque le pas (phase talonnière) sur l’extérieur, et qui bascule vers l’intérieur au niveau du medio-pied
  • Les symptômes : douleur sur la face externe du genou lors de l’activité sportive
  • Traitement du podologue : Les semelles orthopédiques thermoformées, c’est-à-dire moulées sous le pied du patient est le traitement le plus adapté. Il faut corriger la cause du problème, donc le trouble statique.

Tendinopathie rotulienne
Conséquence des contraintes subies par la rotule. La douleur est ressentie de façon diffuse, sur la face antérieure du genou, à la montée et descente des escaliers, lors de l’atterrissage de sauts. Parfois sensation de dérobement lors de la marche. C’est une douleur mécanique, c’est-à-dire qu’elle augmente avec l’activité.

  • Les causes les plus fréquentes : Les personnes qui font des mouvements répétés de flexion-extension du genou avec des charges / Les personnes qui restent souvent les genoux fléchis / Les sportifs qui pratiquent des sauts avec impulsions importantes.
  • Les symptômes : Au début, le sportif ressent des douleurs à l’avant du genou après l’activité sportive. Cette douleur disparaît avec le repos. Puis la douleur devient plus intense et apparaît lors de la marche, la course, les sauts, lors de la position assise avec flexion des genoux. La douleur touche le plus souvent la zone juste sous la rotule.
  • Traitement du podologue : Le rôle du podologue est d’analyser la dynamique du patient lors de l’examen clinique, et de chercher des troubles statiques. Ces troubles sont souvent à l’origine des douleurs. Une paire d’orthèses plantaires thermoformées, adaptées aux chaussures, corrigeant les troubles, répondra parfaitement au motif de consultation.